rose-animee.gifLa nuit, doucement,tombe sur la ville.
Les voitures , peu à peu se raréfient laissant place au silence.
Les volets se ferment l’un après l’autre.
Je me laisse envahir par le froid et la solitude.
La tête pleine de rêves, j’ai marché toute la journée.
J’ai laissé derrière moi toutes mes interrogations.
Grisé par cette liberté volée, mon coeur bat très fort.
Je suis en route pour l’aventure, l’inconnu.
Je veux voir Paris. Je veux voir le monde !
Ni la fatigue, ni la faim, ni la pluie ne m’ont ralenti.
Dans la nuit, quelques silhouettes se pressent.
Le froid m’engourdit, je me réfugie dans un immeuble en construction.
Le sommeil et la faim entament ma détermination.
Le contremaître m’a mis à pied une journée.
C’est la goutte qui a fait déborder le vase.
J’ai quatorze ans. Le travail dans l’usine de tissage est difficile.
Il ne devait pas me faire cela. Je ne suis pas rentré chez moi.
Il fallait que je parte.
Le jour se lève, je marche vers la gare.
Un policier m’interpelle. Je le suis.
Il m’offre des gateaux.
Mes parents sont venus me chercher.
J’ai repris le cours de ma vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s