Comme la plupart des (grands) peintres du XXème siècle, Nicolas de Staël a débuté par le figuratif. En 1942, sous l’influence des Delaunay et d’autres peintres abstraits, sa démarche picturale évoluera vers une autre forme d’expression de ses émotions et de ses sentiments.Ce portrait de sa compagne de l’époque – Jeannine Guillou – respire la tristesse qu’il ne cessera de colporter dans toute son oeuvre jusqu’à la fin tragique de sa vie.

Voici l’ultime tableau de Nicolas de Staël, son oeuvre majeure, tant par la beauté que par la taille. Imaginez-vous un instant devant ce monument.

La matière est diluée, étalée au tampon de coton; la peinture s’est fluidifiée telle la dissolution de son être. Le concert est terminé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s