les-mains-de-personnes-agees-illustration_18707_w560

Moment important à la maison de retraite de Serrières pour le démarrage de l’atelier de lecture et d’écriture. Ils sont une douzaine autour de la grande table. Il a fallu se serrer, chercher la meilleure place, rapprocher ceux qui voulaient se tenir à l’écart. Quel est donc ce personnage qui vient parler d’écriture, de lecture ? A quoi vont donc servir ces stylos et ce tas de feuilles blanches ? On se dirait à l’école !

Des interrogations vite levées par le petit tour de table au cours duquel, chacun va, sans s’en rendre compte, livrer un peu de soi et déclencher un premier échange.

L’animatrice, discrète mais présente, est là pour rassurer, encourager, tout en maintenant l’espace de liberté que doit représenter cet atelier tourné vers la parole. Si la vie est parsemée de moments importants, elle est aussi faite de petits évènements, de rencontres, de souvenirs que la « culture » de ce « JARDIN DES MOTS » va au fil des semaines faire ressortir, telle une nouvelle germination dont la finalité est de sortir de l’isolement, du renoncement. L’heure passe très vite, mais le printemps nouveau va sans aucun doute apporter le ferment nécessaire pour la rencontre suivante…

« Il m’a fallu plusieurs années pour passer le cap. Pour trouver les ressources nécessaires pour entamer ce travail auprès des personnes âgées en maison de retraite. Il m’a fallu, probablement, attendre le moment où, en moi s’est construit le petit module me permettant de recevoir toutes ces vies d’où l’interrogation, la surprise de chaque instant sont encore intactes. Ils ont besoin de moi, mais j’ai surtout besoin d’eux. »

Mots clés Technorati : ,,,
Publicités

"

  1. Tizel dit :

    Et où partent tous ces mots, tous ces textes qui sont produits dans le cadre de ces ateliers ?

    Un blog serait sans doute une bonne façon de lier ces personnes isolées avec le reste du monde.

  2. Elisanne dit :

    Serrières sur la route des vacances…
    Jardin des mots pour ne pas oublier.

    • motpassant dit :

      Je ne me rends pas assez souvent dans votre jardin des mots. Il est pourtant un réservoir de douceur poétique dans lequel je devrais puiser pour nourrir mon propre jardin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s