J’avais déjà écrit un petit billet au sujet de ce château, situé dans le village de mon enfance dans les Hautes-Vosges.

Pour aller en classe, je passais tous les jours devant cet édifice qui représentait bien ce que pouvait être à l’époque les rapports sociaux.

Trois usines de production de tissus.

90 % des habitants employés, logés à prix réduits dans des logements sans eau, ni toilette.

La sirène à 13 heures qui appelait au travail.

Les enfants embauchés dès 14 ans sans distinction de tâches ni d’horaires avec les adultes.

Et au milieu de ce village, ce petit Versailles appartenant à la famille propriétaire de cette construction qui a participé largement à ma conscience politique.

Mais il faut se rendre à l’évidence et se dire qu’à l’heure actuelle , cinquante après les choses n’ont guère changées.

Et pourtant, je viens de signer la pétition ICI pour éviter la démolition totale de cet objet de tant de questionnements de ma part, lorsque, enfant, mes yeux tentaient de percer les mystères qui ne devaient pas manquer de se cacher dans ces dizaines de pièces.

Mots clés Technorati : ,,
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s