mov01892aaaaa

Extrait de l’ article de Didier Jacob paru dans le Nouvelobs

Toutes les rentrées littéraires sont marquées par les passages à la télé de quelques écrivains connus dont les écrits sont présentés comme des oeuvres exceptionnelles et qu’il est indispensable de les acheter rapidement sous peine de passer pour un ignorant.Et même si on est pas dupe, le martelage est tel que l’ on peut être amené à penser que tout le monde se précipite dans la première librairie et que l’ on ne peut décemment être le seul à ne pas le faire. 

Puis je suis tombé par hasard sur cet article concernant les chiffres de vente de ces  » chefs-d’ oeuvre  » écrits par des auteurs dont l’ assurance de leurs qualités est telle qu’il’s vivent en apesanteur permanente, et dont les lecteurs  doivent obligatoirement être confits d’ admiration pour leur personne.

 Les professionnels du livre disposent de ces données, via les instituts de sondages (Ipsos, GFK, Edistat), qui pratiquent, au jour le jour, dans des centaines de points de vente, un décompte précis des sorties caisses. La marge d’erreur est faible. C’est le seul thermomètre qui permet de prendre la température de la lecture en France, à toute heure du jour et de la nuit. >>

Bernard-Henri Lévy/Michel Houellebecq : 33925
Catherine Millet : 28469
Christine Angot : 15171
Nina Bouraoui : 6283
Claire Castillon : 5053
Nathalie Rheims : 4837
Olivier Poivre d’Arvor : 3571

Publicités

"

  1. Gicerilla dit :

    Jamais pu me résigner à lire « La possibilité d’une île » qui trône toujours, vierge, sur mon étagère. Dégoût sans y avoir goûté pourtant des histoires d’amour (est-ce bien d’amour ?) des Angot et Millet. Les prix littéraires ne sont plus le garant de qualité et je soupçonne les électeurs de manger à l’auge des maisons d’éditions. Il reste pourtant des petits chefs-d’oeuvre du temps où le marketing ne colonisait pas encore les esprits…

  2. Parmi les écrivains cités, il doit bien y en avoir qui ont recours à des « nègres » pour sortir un livre puisqu’il y a au moins 60 à 70% d’auteurs connus qui le font. Donc, parmi les auteurs connus, leurs ventes m’importent moins que de savoir par qui leurs livres sont réellement écrits. Par contre, quand on est inconnu, cela ne peut pas arriver. A moins de copier sur d’autres, ce qui est toujours possible.

    Bonne journée,

    Lydia

  3. berdepas dit :

    Que seraient ces « écrivains » si la télé n’existait pas et si leurs apparitions sur le « p’tit écran »n’étaient que prétexte à la promotion de leurs « oeuvres » ????

  4. mimi dit :

    Je rêve ou quoi ?
    Il me semble être dans un autre monde, un new look !

    Les livres sont des trésors, chacun doit trouver son livre de chevet.

    Il y a encore des écrivains, des bons, qui plaisent ou ne plaisent pas , mais qui n’utilisent pas des  » tiers » pour écrire à leur place (je refuse le terme utilisé dans le com de Lydia ).

    Chez nous les livres sont des compagnons …
    En attendant que je termine le mien !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s