L’Eloge de rien a paru anonymement, mais on sait qu’il est l’oeuvre d’un certain Louis Coquelet, né à Péronne en 1676 et mort à Paris en 1754. On lui doit également un Eloge de quelque chose dédié à quelqu’un, une Critique de la charlatanerie, un Eloge de la goutte et un autre des femmes méchantes.

Cela fait plusieurs semaines que je voulais écrire sur RIEN. Sur RIEN du tout. Écrire, juste pour mettre des mots l’un après l’autre dans une incohérence totale. Des mots contradictoires, des mots qui s’autodétruisent sans pitié. Mais il n’y a rien à faire, chaque fois que je m’y essaie, je me rends compte que malgré ma volonté farouche ces mots arrivent toujours à dire quelque chose. Oh ! Pas grand-chose et même souvent des âneries, mais à leur lecture on arrive à en saisir un sens si minime soit-il.
Et surtout ne croyez pas que ce soit un exercice facile ! Pas du tout !

Par exemple comment ne pas être élogieux ? C’est impossible !

Exemple :

– Bonjour Madame, ça va ce matin ?

Par cette petite phrase, vous pensez n’avoir RIEN dit d’important alors que vous êtes entré sans le savoir dans le processus de l’éloge et ce, quoique cette dame vous réponde.

Si elle vous répond :

– Ça va, je vous remercie. – C’est que vous avez été élogieux puisque votre question a provoqué en elle un sentiment d’intêret de votre part alors qu’elle ne vous demandait rien.

Et si elle passe son chemin sans répondre, ni même sans vous regarder ( ça arrive, si, si ) vous auriez été dépité et pourquoi ? Tout simplement parce que votre bonjour serait tombé dans le vide et que vous vous seriez dit : – Si j’avais su, je n’aurais RIEN dit à cette bonne femme ! –

Donc vous auriez ressenti du dépit, car sans en être conscient vous avez été élogieux sans retour. On peut donc dire que l’éloge est source de dépit !

On pourrait aussi penser que l’éloge amène l’éloge. Je m’explique : si vous êtes élogieux envers une personne, celle-ci pourvu qu’elle soit doté d’un minimum d’éducation vous répondra par un autre éloge à votre encontre et ainsi de suite. Pour imager ( je sens qu’il y en a besoin ) c’est comme quand vous vous trouvez dans la situation de laisser passer quelqu’un devant vous par politesse, celle-ci s’empresse d’en faire de même et cela peut durer de longues minutes, jusqu’à ce que l’une d’elle céde avec le sentiment, certes caché, qu’elle a perdu la partie.

Donc, faire l’éloge de RIEN n’est pas possible, sauf à ne pas parler ou à ne pas écrire. Rester muet, sans faire un geste, un signe, immobile, car il en faut peu pour que RIEN devienne quelque chose.

Mais je me rends compte que je voulais parler de RIEN, or cela n’a pas été le cas !

Mais comment pourrais-je donc parler de RIEN ?

Publicités

"

  1. jacques dit :

    « Non, rien de rien »…
    Vous vous souvenez de cette chanson ?

    jf.

  2. berdepas dit :

    Mais ne regrettez RIEN !!! Comme vous le savez, il suffit d’un RIEN pour que TOUT soit bouleversé dans une vie, et que des petits RIENS peuvent donner un sens à une existence banale….Ne vaut-il pas mieux, dans la vie, se contenter de ces petits RIENS, et accepter de vivre de RIEN, plutôt que de mourir pour RIEN ????

  3. Lidia dit :

    En écrivant : RIEN et rien de plus, rien d’autre. Juste rien, c’est tout.
    Mais un rien vous habille Motpassant…

  4. polipoterne dit :

    Ca me rappelle l’histoire de ce fourmilier qui avait des bottines roses…

  5. motpassant dit :

    Merci pour ces petits RIEN !

  6. Faire l’éloge du rien voilà un bien beau projet. Si pour vous l’éloge c’est  » un discours prononcé ou écrit vantant les mérites, les qualités de quelque chose… » évidemment rien ne saurait vous aider à faire l’éloge du RIEN car il vous faudrait en dire beaucoup plus que rien pour qu’éloge il y ait. Cela dit, dire bonjour à la dame, comment allez-vous est-ce bien un éloge de ce qu’elle est ? Non, évidemment. Dirions-nous plutôt une question prononcée par automatisme qui se soucie peu de la réponse ? Oui, moi, je dirais oui. Euh, où voulais-je en venir ? Au fait que l’exercice proposé ici est fort intéressant, mérite que vous vous y attardiez encore car j’ai hâte de lire sous votre plume comment avec rien vous feriez un éloge du RIEN !

  7. carol lavoie dit :

    Rien?Un mot c’est Tout!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s