Je devais, ce matin, absolument faire des courses.

J’ai donc pris ma voiture en vérifiant si je n’avais pas oublié mon permis ( 1 FICHIER ), ma carte grise ( 2 FICHIERS ) , mon assurance ( 3 FICHIERS ) et que la vignette de mon contrôle technique était encore valide. ( 4 FICHIERS )

J’ai donc pris la route, non sans, comme prévu depuis plusieurs jours passer au bureau des impôts ( 5  FICHIERS ) pour tenter de réduire mon prélèvement mensuel compte tenu de la réduction de mes revenus pour cause de retraite ( 6 FICHIERS ).

Je suis très prudent, donc je passe devant le radar fixe à l’allure réglementaire afin de pas entrer dans un   7 ième FICHIERS .

J’entre au Géant Casino et surprise,  de charmantes hôtesses me proposent de m’inscrire pour l’opération  » Je scanne et je passe « . Je m’assieds  et une de ces jeunes filles de vert vêtue me demande ma carte de fidélité ( 8 FICHIERS ) et ma carte d’identité ( 9  FICHIERS ) ainsi que ma nouvelle adresse. Elle remplit un formulaire qu’elle va enregistrer ( 10 FICHIERS).

En cette époque parano, je ne peux m’empêcher, chaque fois que je scanne de me dire avec effroi que je vais être fiché pour avoir acheté cette marque de pâtes ou ce morceau de fromage ou encore cette saucisse. Pour les légumes, en ce moment, j’ai tout au jardin. Ouf !

Soudain, au milieu d’un rayon, mon portable sonne ( 11 FICHIERS  ), rien de grave ce n’est que mon épouse qui me demande l’adresse exacte de la banque ( 12 FICHIERS).

J’arrive à la caisse et je règle avec ma carte bleue ( 13 FICHIERS ) et je quitte le magasin.

Je passe dans mon magasin de jardinage et trouve quelques bricoles que je paie et qui, grâce à la carte de fidélité me crédite de points ( 14 FICHIERS ). J’ai la même pour un autre magasin de jardinage de la même marque, mais pas la même gestion alors j’ai une autre carte ( 15 FICHIERS ). J’ajoute à celles-ci une carte Total ( 16 FICHIERS ) ma carte vitale ( 17 FICHIERS ). J’ai aussi une carte de donneur d’organes ( 18 FICHIERS ) heureusement pour moi, celle-ci n’a pas encore servi !

De retour chez moi, je ne peux m’empêcher de voir si mon ordi n’avait pas bougé, abonnement illimité, téléphone, télé et tout et tout ( 19 FICHIERS ). Je passe sur la centaine de fichiers auxquels je dois appartenir avec ou sans mon consentement sur le net.

J’oublie Canalsat ( 20 FICHIERS )

Au courrier, aujourd’hui, une enveloppe colorée m’annonce que j’ai gagné 6321 euros, il me suffit de  coller une vignette pour retirer ce chèque ! ( 21 FICHIERS )

Je vous propose un petit jeu qui consisterait à recenser tous les FICHIERS que j’ai oublié.

Je me dis que la candeur est souvent source de découvertes brutales et quand on ajoute à cela une communication désastreuse, on aboutit à une cacophonie qui oblige les responsables à en effacer la cause, mais non à la supprimer, car c’est comme pour l’ordinateur, les FICHIERS ne sont jamais complètement supprimés.

Publicités

"

  1. Lidia dit :

    Dis Motpassant, il y a beaucoup de fichiers dans ton ordinateur ?
    Ta réponse permettrait de les ajouter à ta liste, je pense non exhaustive…

    Ton texte est un comme un miroir parce qu’il reflète notre réalité à tous.

    Bonne soirée à toi.

  2. leunamme dit :

    Effectivement, votre liste malheureusement non exhaustive fait peur.
    Mais à priori, aucun des fichiers que vous mentionnez ne contient d’indications sur vos opinions politiques, religieuses ou vos orientations sexuelles.

  3. Tizel dit :

    Lol… Faut demander à la police combien ils ont de fichiers sur toi 😉

    Tizel

  4. balthazar dit :

    Et les liens, là, sur la colonne de droite? C’est pas un fichier ça?
    Balthazar

    P.S. Réjoui pourtant, il en est un où je ne figure pas, celui de vos peintres? Edvige, tu déconnes grave!

  5. motpassant dit :

    Balthazar,
    Vous méritez votre place dans ma liste !
    Leunamme,
    Mon billet est humoristique, je pense que vous l’aviez perçu comme tel. Mais, plus sérieusement, que croyez-vous que comporte, actuellement, le fichier des RG contre lequel personne ne proteste ?
    Tizel,
    …..J’ai peur de la police….

  6. Appels d'air dit :

    Edvige nous a coincés.
    B.

  7. jacques dit :

    ETONNANT, NON ? Mme Alliot Marie aurait sensiblement modifié sa copie…:

    “Edvige”, nouvelle version annoncée sur “Le Monde.fr” :
    Edvige : le projet de décret de Michèle Alliot-Marie
    LEMONDE.FR | 18.09.08 | 15h08 • Mis à jour le 18.09.08 | 16h11

    Le projet de décret sur le fichier Edvige est prêt, et Le Monde a pu le consulter, dans sa version datée du mercredi 17 septembre. Après avoir reçu place Beauvau nombre de personnalités qualifiées, et ayant tenu compte des neuf avis formulés par la commission des lois de l’Assemblée nationale, la ministre de l’intérieur, Michèle Alliot-Marie, a mis la dernière main à un décret et à un arrêté adaptant le dispositif initialement envisagé. Toujours susceptibles d’être aménagées, les nouvelles dispositions modifient considérablement la mise en œuvre d’un fichier qui devait toujours, mercredi 17 septembre, s’intituler Edvige (pour exploitation documentaire et valorisation de l’information générale).

    D’après le texte, deux finalités distinctes sont prévues. La première vise à “centraliser et analyser les informations relatives aux individus, groupes, organisations et personnes morales, dont l’activité indique qu’ils sont susceptibles de porter atteinte à la sécurité publique”. Deuxième objectif : “permettre aux services de police d’exécuter les enquêtes administratives qui leur sont confiées pour déterminer si le comportement des personnes intéressées est compatible avec l’exercice des fonctions envisagées”. Il n’y aura donc pas un fichier, mais bien deux fichiers, sans interconnexion.

    Le premier d’entre eux contiendra, selon le texte prévu, “le motif de l’enregistrement des données, les informations ayant trait à l’état civil, la profession, les adresses physiques, numéros de téléphone et adresses électroniques, les titres d’identité, l’immatriculation des véhicules, les activités publiques, les informations patrimoniales, les antécédents judiciaires, les données relatives à l’environnement de la personne, notamment à celles entretenant ou ayant entretenu des relations directes et non fortuites avec elle, les signes physiques particuliers et objectifs, photographies et comportement”. Les données “relatives à la santé ou la vie sexuelle” sont exclues. Concernant les mineurs, “des données relatives aux mineurs de 13 à 16 ans peuvent aussi être enregistrées (…) elles doivent être effacées au terme d’un délai de cinq ans à compter de leur enregistrement”.

    Le deuxième fichier contiendra le même type d’informations, excepté“les signes physiques particuliers et objectifs, photographies et comportement, l’immatriculation des véhicules”. Seules seront concernées les personnes de 16 ans et plus. Les données collectées “pour les seuls besoins d’une enquête administrative peuvent être conservées pour une durée maximale de cinq ans”.

    Seront autorisés à accéder aux informations collectées les fonctionnaires de la sous-direction de l’information générale de la sécurité publique, ceux affectés aux services d’information générale des directions départementales de la sécurité publique, les fonctionnaires “en charge du renseignement” dans les préfectures de police. Il faudra que ces fonctionnaires soient “individuellement désignés et spécialement habilités”. Par ailleurs, le “traitement et les fichiers ne font l’objet d’aucune interconnexion”. Les fichiers seront soumis au contrôle de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés), et le directeur général de la police devra rendre compte chaque année de ses activités de vérification de mise à jour et d’effacement des informations enregistrées.

    Autre innovation, les préfectures disposeront de leur propre fichier. Un arrêté est prévu à cet effet. Il s’agira d’un “répertoire départemental des personnalités (…) en vue d’informer le gouvernement et le représentant de l’Etat et leur permettre d’exercer leurs responsabilités, sur l’identité des personnes physiques ou morales qui jouent un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif”. Seront conservées les “informations ayant trait à l’état civil, à la profession, les adresses physiques, numéros de téléphone et adresses électroniques, le cas échéant, les photographies, le parcours professionnel et activités publiques”. Les données “relatives aux origines raciales ou ethniques, à la santé ou la vie sexuelle ne peuvent en aucun cas être enregistrées”. Quant aux “opinions politiques, philosophiques ou religieuses ou à l’appartenance syndicale”, elles ne pourront être enregistrées que si “elles ont été rendues publiques par l’intéressé”. Les données seront effacées au bout de dix ans, et il n’y aura aucune interconnexion possible.

    Gérard Davet

    jf.

  8. Annie dit :

    En fait celui qui m’ennerve le plus c’est celui du « vous avez gagné… » l’année dernière ils m’ont envoyé un guide que j’avais pas commandé, je n’ai pas eu le reflexe de le refuser, j’ai reçu une facture que je n’ai pas payé, s’en ai suivi un huissier…. pour cette année je les guette pour leur sauter dessus !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s