Depuis longtemps déjà, il était attiré par cette jeune femme qu’il croisait régulièrement. Il s’agissait d’une attirance purement physique et la notion d’amour était encore éloignée de ses préoccupations.

Comme tout bon dragueur, il ne renonçait pas tant qu’il n’avait pas atteint son but. Et il du déployer toutes ses plumes pour charmer la dame.

Cette dame, comme de nombreuses dames, n’a , malgré tout pu rester insensible indéfiniment aux compliments, aux fleurs, aux cadeaux et surtout au malheur qu’elle provoquerait chez son soupirant si elle ne l’écoutait pas, ne serait-ce que quelques instants….pour partager de bons moments….

Et donc, un jour elle accepta un dîner.

Puis elle accepta un dernier verre.

Puis elle ne résista pas trop.

Et c’est juste avant que les étoiles explosent, que le réel se confonde avec l’irréel, juste avant qu’enfin, le désir si chèrement cultivé, allait enfin se nourrir qu’un tremblement de terre survint.

Légèrement commotionnés, mais vivants les deux futurs amants tentèrent de se dégager des décombres. Et tandis qu’il soutenait la jeune femme, nue et couverte de poussière, il ne put s’empêcher de penser :

– Putain ! J’ai vraiment pas de pot !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s