Madame,

Je ne peux résister à l’ envie de vous écrire ce mot.

Celui-ci vous surprendra peut-être, car vous ne me connaissez pas. Nous nous sommes entrevu à l’ occasion d’ un vernissage, la semaine dernière.

Je dois vous avouer que depuis ce jour, vous occupez mes pensées et il fallait absolument que je vous le dise.

Qui êtes-vous ? D’ où venez-vous ? Je ne le sais pas, mais c’ est cette incertitude qui me stimule. Mon désir de découvrir le monde féminin me pousse parfois à agir tel un aventurier avec tous les risques que cela comporte.

Autorisez-moi à me présenter. Je suis un homme de 58 ans, je travaille dans l’ enseignement. Une de mes passions est la peinture et je me félicite que nous ayons déjà un point commun.

J’ aimerais également vous parler aussi de mon autre passion qu’ est le naturisme, mais il me semble préférable d’ atteindre une meilleure connaissance de nous-mêmes pour en parler, si vous le voulez bien.

Je me doute qu’ à ce stade de lecture vous avez, soit envie de rejeter cette lettre, soit envie d’ aller plus avant, ce que je souhaite.

J’ espère également, que ne connaissant pas votre situation, la lecture de ces lignes ne vous mettra pas dans l’ embarras et si c’ est le cas, je ne vous en voudrai pas de l’ interrompre.

Je me dois d’ être honnête et donc de vous dire que ma situation personnelle actuelle n’ est pas des plus stable.

Équilibre, assurance, calme, douceur, c’ est ce que j’ ai perçu chez vous. Votre silhouette élancée, votre style sobre et surtout votre regard ne quittent plus mon esprit.

Je parle beaucoup de moi, mais sachez que mon plus profond désir est de mieux vous connaître et pour cela, se serait pour moi une grande joie de recevoir une réponse, soit par courrier, soit par téléphone.

Et pourquoi pas nous retrouver dans un de mes restaurants préférés. La gastronomie de notre ville est réputée et je me ferais une joie d’ être votre guide dans ce domaine.

Nous pourrions aussi nous retrouver au cours d’ une expo dont je vous ferais parvenir une invitation ?

Je m’ arrête avant d’ être trop insistant.

Me répondrez-vous ?

Peut-être à bientôt

Cet homme est-il sincère ? Est-ce tout simplement un dragueur ? Ou un maladroit ? Ou un naïf ?

A vous de donner votre perception

Publicités

"

  1. Gballand dit :

    Monsieur,

    L’équilibre, le calme, l’assurance et la rigueur vous répondent… avec ce stylo qui vous a tant ému. Je ne suis pas celle que vous croyez. Si je suis élancée – vos yeux ne vous ont pas trompé – je suis aussi désordonnée et déséquilibrée, tout le contraire, donc, de ce que vous avez cru voir en moi ; mais il est vrai, monsieur, que l’autre n’est que le miroir de nos projections. Il me faut ajouter, aussi, que mon désir de stabilité n’a d’égal que ma haine du naturisme. Vous voyez donc que nous sommes déjà loin l’un de l’autre…
    Je voulais également vous signaler que je suis une ennemie des bons petits plats dans les restaurants : comment croyez-vous que je garde cette silhouette élancée ?
    Néanmoins, si vous vouliez toujours me rencontrer, nous pourrions nous retrouver au musée de notre chère ville pour une visite guidée, qu’en dites-vous ?
    Au naïf qui pense qu’il suffit de croire pour voir.
    Nadia

  2. motpassant dit :

     » l’autre n’est que le miroir de nos projections « …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s