Il m’arrive, lorsque je retourne chez moi, de visiter la tombe où repose ma grand-mère. Sur cette tombe, dans un médaillon, à peine marqué par le temps, surgit le doux visage d’une jeune femme du début du siècle. Elle me regarde au point que j’ai peine à quitter cet endroit.

Sa beauté, ses yeux bruns, clairs, francs me fascinent, m’hypnotisent. Elle sourit simplement, découvrant de petites dents éclatantes. Sa coiffure d’époque n’atténue pas le modernisme que  dégage sa douce personnalité.

Source images

Publicités

"

  1. Michèle dit :

    toujours très beau..

  2. Michèle dit :

    svp : Daniel, peux tu m’enlever « une l » à mon prénom , merci beaucoup et bonne journée.

  3. Julia dit :

    J’aime aussi ces visages, ces allures de femmes d’antan… Ça me fait penser à Mistinguette du Moulin Rouge ou bien les femmes de Pigale dessinées par Toulouse-Lautrec…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s