vendeur-bzp001.jpg

C’ est la faute à la manière dont on nous formate depuis des années, depuis que le système capitaliste a compris qu’ il pouvait utiliser les personnes comme moyens de créer de la rentabilité.

En même temps, s’ est installée l’ idée pernicieuse que le travail était un dû, que la société devait fournir un travail à chaque personne qui en faisait la demande.

Les syndicats, naïvement, en défendant cette idée on ôté tout esprit d’ indépendance chez les individus qui se retrouvent, pour la plupart, à attendre un hypothétique emploi, démarche à laquelle s’ ajoute le désir de travailler dans le domaine que l’ on désire.

Tant que cela fonctionnera comme ça, les frustrations perdureront et cela ira en s’ aggravant, sachant que même ceux qui ont un emploi sont exploités au maximum, sans pouvoir réagir au risque de perdre cet emploi si chèrement arraché.

Pour contrer cela, il faut que les individus, les personnes retrouvent leur indépendance, leur liberté et soit conscientes qu’ elles sont propriétaires de leur savoir-faire quel qu’ il soit, manuel ou intellectuel, pointu ou basique et que ce travail est monnayable. Il doit s ‘installer un dialogue d’ égal à égal avec la personne qui a besoin d’ un collaborateur. Cela doit être un échange et non une mise à disposition qui prédispose un rang inférieur et un rang supérieur.

Tout cela paraît utopique, j’ en suis conscient, mais devant le malaise grandissant du monde employé face au monde employeur, il faudra bien qu’ un jour les rapports sociaux changent.

Créer son propre emploi est une solution à la portée de toute personne motivée et une solution également pour redonner au travail une connotation constructive au lieu et à la place de ce qui se passe actuellement où personne ne croit plus à ce qu’ il fait.

Les écoles professionnelles sont en partie responsables de cette situation, par leurs discours irréalistes en prétendant former des professionnels capables dès la sortie de l’ école en responsable. Être responsable dans une entreprise ne peut s’ acquérir qu’ avec l’ expérience, c’ est à dire en travaillant à tous les niveaux, en découvrant les mécanismes du fonctionnement d’ une entreprise. IL est utopique de penser que dès la sortie des études, on va être embauché comme  » chef « .

Le domaine de la vente est un domaine qui, justement permet d’ envisager de créer son emploi. Il est presque contradictoire de penser que l’ on peut exercer ce métier au service de quelqu’un un. Si l’ on a  » la bosse du commerce  » pourquoi ne pas vendre soi-même. Pourquoi devenir l’ obligé d’ un employeur alors que l’ on peut vendre directement. Un peu comme les agriculteurs qui vendent leurs produits directement au lieu d’ être la  » victime  » de coopérative  » qui ne les payent que plusieurs mois après avoir encaissé l’ argent et de plus en-dessous du prix.

La vente directe en réunion est un secteur actuellement en plein essor qui permet à une personne convaincue de vivre rapidement de ses ventes. Il existe encore un préjugé sur ce type de vente, mais qui tend à disparaître  et il suffit pour s’ en convaincre de contacter une personne de ce milieu pour se rendre compte des possibilités. Celles-ci ont l’ avantage de permettre le niveau d ‘implication, le temps à a consacrer à son activité, d ‘organiser son propre travail, mais il faut savoir que comme dans tout, il faut  travailler sérieusement. Rien ne tombe  » tout cuit « , contrairement à ce que l’ on pourrait penser dans la société actuelle.

De plus, et c’ est très important, on peut démarrer avec un simple statut de distributeur qui n’ implique pas de déclaration jusqu’ à ce qu’ on atteigne le niveau de C.A. permettant de payer des charges sociales.

Tout est affaire de convictions. De confiance en soi. Contrairement à l’ idée répandue, bien commode, de dire qu’ il n’ est pas facile de s’ installer, les possibilités actuelles sont bien plus grandes qu’ autrefois. Les stages, les formations diverses, les aides diverses offertes par des organismes créés pour cela sont à la disposition de celui ou celle qui veut réussir. Là aussi, il faut y aller, il faut creuser, il ne viendront pas tout seul vous aider.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s