consommation-hypermarche-etagere-espace-departement-etagere-gs082039.jpg 

 » L’obésité des enfants est en train d’exploser en France. En la matière, il n’y a pas d’exception hexagonale : nous suivons les traces des Etats-Unis. Mais les 2/3 des enfants resteront obèses à l’âge adulte. Pourtant, des outils existent aujourd’hui pour dépister ce mal avant même qu’il n’apparaisse. Et les gestes de prévention, axés sur l’équilibre alimentaire et l’activité physique, ne sont pas si difficiles à adopter. « 

Origine

Il est à la mode actuellement, mais il est vrai que ce n’ est pas faux, de se plaindre de la baisse du pouvoir d’ achat. Cependant, j’ aimerais ici me faire l’ avocat du diable.

Il serait bon, en ces temps difficiles, de se poser la question des aliments nécessaires et des aliments superflus. Or, le rythme de la vie actuelle, pour les personnes en activité professionnelle oblige celles-ci à faire passer au second plan la nécessité de cuisiner pour élaborer des plats équilibrés. Ce fait aboutit à constater que ces personnes consacrent la totalité de leur budget nourriture en produits d’ utilisation rapide et facile, comme les plats cuisinés ou surgelés, au détriment de l’ achat de produits de base comme les légumes et les fruits que l’ on accuse d’ être trop chers. Mais, regarde-t-on le prix de ces produits manufacturés ou surgelés ? J’ entends toujours dire que les légumes ou le pain sont chers, mais chers par rapport à quoi ?

 » L’hypermarché a une surface de vente d’au moins 2 500 m2 selon les normes INSEE. Il propose au moins 40 000 références, mais leur nombre peut atteindre 80 000, voire 130 000 dans les plus grands hypermarchés Auchan (dont la politique de diversification de l’offre conduit à multiplier les références comme nous l’a précisé Francis Cordelette, président d’Hypermarchés Auchan). Les références dans l’alimentation sont au nombre de 3 000 à 5 000, mais peuvent atteindre 8 000. « 

Source

Dans ces milliers de références combien sont-elles indispensables ?

Au moins 40 000 références dans un hyper et 600 dans un discounter ! Pourtant dans ce dernier on trouve tout ce dont on a besoin et même dans ce cas, un certain nombre de références sont encore futiles. Y-a-t-il besoin de 6 ou 7 lait différents, de 40 sortes de desserts, d’ autant de yaourts, sans parler des fromages fabriqués ou plutôt élaborés hors toutes traditions.

Jusqu’ à  8000 références rien que pour l’ alimentation ! Comment s ‘y retrouver ? Comment gérer cette offre, alors que l’ on est assailli par la publicité ? Comment savoir ce qui est réellement cher et ce qui l’ est moins ? C’ est pratiquement impossible. Alors on accuse les  » vrais  » produits comme les fruits et légumes ou le pain, des aliments produit par des professions traditionnelles comme l’ agriculture ou la boulangerie et dont les acteurs travaillent de nombreuses heures quotidiennement pour gagner tant bien que mal leur vie.

Il est vital de reconsidérer sa façon de se nourrir, de ne plus se laisser berner par des arguments publicitaires la plupart du temps mensongers, ayant souvent la prétention de soigner !

Un vrai repas doit être composé d’ une entrée, d’ une portion de féculent, de légumes cuits à la vapeur, de protéines autre que la viande trop chère et inutile pour l’ organisme, une fois par semaine est suffisant, il y a le jambon, les oeufs, les galettes végétales, les sardines, une fois par semaine du poisson. Également une fois par semaine du fromage, du vrai !

Un dessert, fruits ou pruneaux ou ananas ou un yaourt nature ( normal ) ou une compote maison sans sucre ( 5 euros les 14 kg de pommes ).

Publicités

"

  1. jacques dit :

    Petite remarque: vos passages en rouge sont très difficilement lisibles.

    Votre billet vient à point nommé avec les annonces faites hier par le Premier Ministre car il est qaund même surprenant que certains prix augmentent chez nous plus vite que chez nos voisins.
    Donc les enquêtes commandées par Mr Fillon risquent d’être très instructives.

    jf.

  2. jacques dit :

    Le jaune, parfait.
    Merci.

    jf.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s