bricolage013.gif

Je ne sais pas bricoler ! Et c’est une frustration permanente !

Mardi, au repas de Noël il y avait des professionnels du bâtiment et à un moment donné, ils se sont mis à parler métier.L’un  et l’autre sont capables de construire une maison des fondations au toit.

Inimaginable pour mes mains empruntées dès qu’elles aperçoivent un outil à 5 mètres.

J’en suis à me demander comment est composé leur cerveau et pourquoi y-a-t-il une telle différence avec le mien.Ne parlons pas des termes, pourtant accompagnés de gestes dont l’évidence n’est frappante que pour eux.

Je n’ai jamais pu fixer une étagère de niveau. De toute manière, je tombe toujours sur une pierre pour le trou qui recueillera la cheville, laquelle bien entendu se met à tourner avec la vis que j’ai par miracle trouvé après des recherches dignes des fouilles archéologiques.

Avant il a fallu mesurer l’endroit où la fixer.

Et là, faudra bien un jour que je comprenne pourquoi je ne fais pas confiance aux repères que j’ai mesurés. Je trace toujours mon trait légèrement en dehors ou en dedans, si bien qu’inévitablement mon étagère penche d’un côté exposant ainsi à la vue de tout le monde mon handicap.

Mais j’ai de la bonne volonté ! Je ne renonce jamais !

Publicités

Une réponse "

  1. Michèle dit :

    Le bricoleur

    Paroles et Musique: Georges Brassens 1953
    © Warner-Chapell Music France
    note: Chanson écrite par Georges Brassens pour Patachou

    ——————————————————————————–

    Pendant les rar’s moments de pause,
    Où il n’ répar’ pas quelque chose,
    Il cherch’ le coin disponible où
    L’on peut encor planter un clou (boîte à outils). {2x}
    Le clou qu’il enfonce à la place
    Du clou d’hier, il le remplace-
    Ra demain par un clou meilleur,
    Le même qu’avant-hier d’ailleurs.

    {Refrain:}
    Mon Dieu, quel bonheur !
    Mon Dieu, quel bonheur
    D’avoir un mari qui bricole
    Mon Dieu, quel bonheur !
    Mon Dieu, quel bonheur
    D’avoir un mari bricoleur
    {Boîte à outils} {2x}

    Au cours d’une de mes grossesses,
    Devant lui je pestais sans cesse
    Contre l’incroyable cherté
    D’une layette de bébé. {boîte à outils} {2x}
    Mais lorsque l’enfant vint au monde,
    J’ vis avec une joie profonde
    Qu’ mon mari s’était débrouillé
    Pour me le fair’ tout habillé.

    {Refrain}

    A l’heure actuelle, il fabrique
    Un nouveau système électrique,
    Qui va permettre à l’homme, enfin,
    De fair’ de l’eau avec du vin. {boîte à outils} {2x}
    Mais dans ses calculs il se trompe,
    Et quand on veut boire à la pompe,
    Il nous arriv’ d’ingurgiter
    Un grand verre d’électricité.

    {Refrain}

    Comme il redout’ que des canailles
    Convoit’nt ses rabots, ses tenailles,
    En se couchant, il les installe
    Au milieu du lit conjugal. {boîte à outils} {2x}
    Et souvent, la nuit, je m’éveille,
    En rêvant aux monts et merveilles
    Qu’annonce un frôlement coquin,
    Mais ce n’est qu’un vilebrequin !

    Mon Dieu, quel malheur,
    Mon Dieu, quel malheur
    D’avoir un mari qui bricole !
    Mon Dieu, quel malheur,
    Mon Dieu, quel malheur
    D’avoir un mari bricoleur !

    ….C’est bon pour moi , grâce à vous mon cher , j’attaque sans bricoler la future nouvelle année !! je vous réserve une surprise !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s