sarkozy.1191497653.jpg

Les cheveux blancs m’ont toujours paru synonyme de sagesse. Le port d’une belle chevelure blanche m’est toujours apparu comme le gage d’une expérience de la vie en même temps que le témoin d’affrontements vaincus de haute lutte.

Je garderai toujours le souvenir de la belle chevelure souple et immaculée de ma grand-mère.

J’ai entendu dire, quand j’étais enfant, qu’une personne, à la suite d’une nouvelle dramatique avait vu ses cheveux blanchir d’un seul coup. Etait-ce vrai, en tout cas cette anecdote fait partie dorénavant de mon imaginaire.

Arrivée à un moment variable dans notre vie, nous guettons cette transformation du corps comme un avertissement d’une vieillesse annoncée. Et dès que l’on en voit un, le réflexe est de l’arracher rageusement, espérant ainsi, échapper à la fatalité.

Puis ils deviennent de plus en plus nombreux. Il serait alors vain et ridicule de vouloir continuer « l’arrachage « et arrive alors le temps des tempes grisonnantes qui curieusement, deviennent un facteur de séduction. Cette période dure assez longtemps. Parfois, même, à la faveur d’un miroir complice, on se dit que ces cheveux blancs reculent. Mais là encore ce n’est qu’une illusion de notre subconscient.

Le moment crucial, le moment où l’on constate avec effroi la transformation, se situe chez le coiffeur, quand celui-ci, sadiquement promène le miroir pour recueillir les compliments qu’il croit mérités. Il ne se rend pas compte alors du désarroi qu’il provoque. Jusqu’à présent, on pouvait assumer ses cheveux blancs de face sans avoir conscience de ce qui se passait derrière et voilà qu’avec un sourire béat il accepte notre assentiment pendant que la partie cachée de notre visage nous montre des dégâts que nous n’aurions jamais imaginés.

De la nuque, jusqu’en haut du crâne ces sournois cheveux blancs ont proliférés sans bruit mais avec une insoupçonnable régularité.

Pendant quelques secondes, le monde que l’on connaissait en entrant dans le salon n’est plus le même. Il va falloir affronter la rue en sachant que le côté pile de notre tête n’est plus celui que l’on imaginait. Et même si l’on marche à reculons, il y aura toujours quelqu’un derrière soi, donc pas d’issue.

Il faut oublier et heureusement la vie est bien faite, jusqu’à la prochaine coupe, le côté face aura la vedette et tant pis pour ce qui se passe derrière.

Mais me direz-vous, pourquoi cette digression sur les cheveux blancs ?

Et bien, et veuillez croire en ma sincérité, mais je dois encore le citer. Qui ? Ben, Sarkozy, voyons !

Comment il s’occupe même des cheveux blancs de son bon peuple ?

Mais non, vous exagérez !

Il s’occupe de ses cheveux blancs à lui. Ses cheveux blancs présidentiel !

C‘est le moment d’utiliser le conditionnel car, je n’ai pas la possibilité de vérifier mes dires, mais hier soir, lors de son intervention télévisée, n’avez-vous pas remarqué qu’il s’était teint les cheveux !

Vous commencez à me connaître un peu, je fais partie des gens qui se sont perdus en votant à droite ! (sic)

De toutes ses actions depuis qu’il est président, la décision de se teindre les cheveux et compte tenu de mon mode de fonctionnement très particulier, cette décision donc me semble la plus dramatique !

J’exagère, me direz-vous !

A peine. Une telle action démontre un manque d’assurance, le refus de s’assumer tel que l’on est. Et je trouve cela grave.

Mais il n’est pas le seul, me direz-vous encore ?

Non, il n’est pas le seul, mais les autres ne sont pas président de la République. Quel mode de fonctionnement intellectuel peut-on avoir quand on maquille ainsi son apparence ?

Il y a eu les bourrelets, les talonnettes et maintenant les cheveux teints.

La sincérité qu’il revendique et que j’espère réelle se trouve entachée par un attachement narcissique contradictoire.

Quand on est responsable d’un pays, on doit se présenter tel que l’on est, en toute simplicité. Il vieillira comme tout le monde.

Pour équilibrer un peu, je rappelle que Ségolène, la belle Ségolène a fait pire puisqu’elle s’est fait refaire le visage entièrement dans la perspective d’une candidature présidentielle.

Ps- Si mon info est fausse, ce document s’autodétruira dans les trente secondes !

Publicités

"

  1. Fanette dit :

    Et Jospin c’est le roi des couleurs favorites des mémés !
    Les cheveux blancs, me gênent quand la personne est trop jeune, mais après tout, je préfère une chevelure blanche que clairsemée de cheveux blancs rebelles drus comme des poils de sanglier 😉 !

  2. Tony Pirard dit :

    Apparences trompent..!

    Comme disent les amis français: »c’est tout la même chose! ».
    Avant de s’élever au pouvoir le président brésilien frappais dans son poitrine et disait… »Je viens de racines pauvres,et le plus important c’est être honnête..!!. Cette déclaration déjà ne me trompais à beaucoup de temps…!
    Actuellement,il est sourd,muet et aveugles aux pauvres et à corruption délavée…! Faire ouî sourd n’est correct pour qui disait être le défenseur des gens pauvres et exclus…!
    Facile observer que le mot .. »Exclus » a étè prononnce avec fusse la plus normalle des mots,enfin,elle fut vulgarisé,contiens ici placer peut-être un synonyme « Banalisée’!.

    Quelqu’uns peuvent dire… »Signal des temps.. » ce que je compléte … »pour quelqu’uns.. ! ».

    Autrefois,cheveux blanches avait le signifié d’être responsables par nos acts et que nous avons appris pendant cet temps vécu,comme avoir honte dans le visage…!
    Malheureusement,aujourd’hui c’est l ‘autre temps…! non,pour moi ..!et pour beaucoup d’autres,heureusement…!

    Sans doute,que le pouvoir aveugle des personnes,ce n’est pas différent tant en France comme dans le Brésil.

    Tony do Brasil (Le garçon que sait des choses)

  3. patriarch dit :

    Pas de problème pour moi, dès qu’ils deviennent blancs, ils se font la paire !!
    Pour les cheveux blancs en une nuit, ça je l’ai vu. Un GI tireur sur un alf-track, alors que les allemands mitraillaient en piquer. le lendemain matin, il avait les cheveux blancs. L’alf-track était dans un champ derrière chez nous. Et nous avons du refaire toute la toiture chez nous !

  4. schpountz dit :

    Sans parler de ceux qui pensaient avoir les cheveux gris et qui, un jour, chez le coiffeur précisément, voient tomber, autant de fois que de coups de ciseaux donnés, des mèches de cheveux blancs. Ils se voyaient gris; ils se découvrent blancs !

  5. leunamme dit :

    et bien moi, c’est depuis qu’il est èlu que j’ai des cheveux blancs.

  6. Flo Py dit :

    Bonjour !

    Sans aucune ironie, je trouve amusant que parmi tous les mensonges éhontés de Sa Majesté Sarkozy, ce soit celui-ci qui vous touche le plus et vous semble le plus révélateur…

    On a beaucoup dit (et on le dit encore) que la gauche « diabolisait » NS. C’est pourtant des gens de son camp (sous couvert d’anonymat, évidemment) qui, les premiers, ont relevé un narcissisme exacerbé, doublé d’un besoin maladif d’être « aimé » par le plus grand nombre possible de personnes…

    Bises et bonne journée à tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s