Les blogs ont-ils connu la gauche au pouvoir ? Ou les blogs sont-ils de gauche ? Voilà la question, qui vous le conviendrez est d’une extrême importance, je dirais même plus vital ! Avant 2002, les blogs existaient-ils ? Après des recherches intenses, j’ai pu constater qu’évidemment, c’est aux Etas-Unis où, l’on trouve les premiers blogs à la fin des années 1990. Les premiers blogs francophones voient le jour au Canada en 1995 et il faut attendre 1999 pour Blogger et 2002 pour Skyblog.Donc, après avoir fait ces constatations, lesquelles me direz-vous ne peuvent être faites que par quelqu’un qui n’a rien d’autre à faire, j’en déduis que les blogs n’ont pas connu la gauche au pouvoir.Et alors me direz-vous encore quelle importance ?

Il est vrai que cette constatation n’en a pas beaucoup mis à part que j’ai constaté que la grosse majorité des blogs est de gauche. Si, si, je ne peux évidemment pas les compter, mais pencher vous sur la question vous verrez que les blogs de droite sont l’exception parmi la multitude des blogs qui ont une sensibilité de gauche.

A ce stade, je me demande si cela vaut le coup de continuer ma réflexion, mais après tout, tant que j’y suis, autant aller jusqu’au bout et vous livrer la question que je me suis posé brutalement ce matin, cette question est : si la gauche était au pouvoir, est-ce qu’il y aurait à l’inverse plus de blog de droite que de gauche ?

En fait, pour la première fois les blogs ont permis à une population ne se sentant pas représentée par la classe politique dirigeante de s’exprimer et compenser ainsi cette frustration. Et cette nouvelle « liberté » a probablement accentué l’impression de rejet de la majorité en place, d’autant plus que ce média a permis de donner des avis sur tous les sujets sans en avoir forcément la maîtrise. Ce rejet pouvant ainsi se manifester, tranquillement de chez soi, sans avoir besoin d’adhérer à un parti, sans se déplacer et ce en tout anonymat.

Alors on pourrait se dire que ce phénomène est finalement positif, qu’il apporte sa contribution au débat, sauf que, d’après moi bien sûr et je ne détiens pas la vérité, il ne s’agit en aucune façon d’un débat. Il suffit, dans la plupart des cas, de mettre un commentaire en opposition avec l’auteur pour provoquer des réactions qui sont tout sauf un dialogue. Si bien que chacun reste campé sur ses positions, persuadé de la qualité de sa vision de la société, du bien-fondé de ses perceptions et gare à celui qui n’est pas sur la même ligne. D’autant plus que les mots d’un blog ne sont pas les mots de « la vraie vie », leur interprétation est source de malentendu. La notion d’écoute qui peut exister entre deux personnes face à face n’existe pas.

Ne faut-il donc pas parler de politique sur les blogs ? J’étais commerçant et la règle chez les commerçants était de ne jamais parler de politique au risque de perdre des clients. Or il se trouve que j’ai perdu des lecteurs de mon blog à cause de mes opinions politiques et ce à mon grand désarroi. Des gens intéressants, cultivés, dotés d’un bon sens de l’humour sont devenus soudain des adversaires féroces en face desquels il n’était plus possible d’argumenter sans rajouter encore à la situation. Et la sanction suprême était alors la suppression de la blog-roll ! Il n’y a qu’à aller sur Agoravox, plate-forme à grande ambition, je suis ironique en disant cela, pour se rendre compte de l’indigence des commentaires.

J’en reviens donc à mes blogs de gauche ou de droite et j’en viens à attendre impatiemment l’alternance pour voir si, alors, les blogs de droite seront aussi virulents que les blogs de gauche. Pour être honnête, je ne me fais pas d’illusion, à moins d’un miracle, le même phénomène se reproduira, mais en sens inverse.

Je dois dire pour être objectif que les quelques blogs qui s’affichent de droite ne sont pas en reste pour stigmatiser la gauche, mais ils sont très minoritaires.

Je ne suis pas sûr que mes digressions soient d’une grande hauteur d’esprit, mieux vaut les prendre au second degré. Mais cependant je dois dire que le contenu de certains blogs, au cours des derniers mois m’a profondément choqué. Car, à quoi sert un blog si on ne peut échanger, les blogs sont fait pour être lu et donc pour provoquer des réactions parfois contraires à ce qu’on a écrit, il faut donc l’accepter.

Motpassant

Publicités

"

  1. patriarch dit :

    Il est difficile pour un gars ayant été militant toute sa vie à gauche,d’être toujours objectif. J’ai aussi parcouru les blogs, de gauche comme de droite, et ceux de droite sont tout aussi intrangisant que ceux de gauche. Il est tout aussi difficile qu’un commerçant, comme une autre personne de profession libérale, comprennent exactement la situation des salariés (quoique le commerçant en alimentation peut la comprendre plus aisément,puisqu’il les cotoye tous les jours. d’accord pas tous (supermarchés) mais certains). Et c’est la même chose dans l’autre sens. quand les commentaires sont objectifs,ça ne me gêne pas. Mais c’est pas toujours le cas. C’est la raison qui fait que j’aborde ce sujet que contraint et forcé. J’ai parfois aussi le sang qui bouillonne !!

  2. coucou moi je n’ai pas de parti pris, je suis nulle question politique biz cjm*

  3. Fanette dit :

    Note très intéressante !
    On a deux points en commun : on n’est pas militant et on connaît le commerce. L’avantage d’un blog, je l’avoue, pour moi est de dire tout haut ce que nous pensons sans se friter avec son entourage, car comme vous le dites si bien, impossible de parler politique avec sa famille, sa belle famille au travail, à part dans un commerce.

    J’ai flashé sur vos billets suite à une rixe au niveau d’échanges sur SR et NS. Vous m’avez ouvert les yeux sur une chose que je ne maîtrisais pas du tout : la liberté de militer.

    Si j’avais pris une carte PS c’était pour me coller une étiquette et non pour suivre une vie militante gavée de propos sectaires, non, je voulais m’ouvrir aux autres dans les débats. Mon blog a été remarqué en cette période et j’ai subi ce qu’ont subi tous les militants PS : des spams à la pelle des journaux et revues polluant ma boîte à lettres tous les deux jours, des mails vous demandant d’arborer sur votre blog telle ou telle chose, d’écrire un billet sur Ségolène : bref c’était du n’importe quoi et ça ne me correspondait pas.

    Je n’ai pas voté au 2° tour des présidentielles, pour cela, car je me suis sentie liée emprisonnée, si c’est cela une vie mlilitante, ce n’est pas pour moi, je n’ai pas quitté et tourné les talons avec fracas aux catho conservateurs pour me faire enguirlander par les premiers groupes venus.
    Depuis, j’ai adhéré au Modem qui me correspond mieux : j’ai de temps en temps des mails, le Modem me fout la paix et je suis en droit d’exister.J’ai enfin de vrais échanges avec des élus et journalistes de tous bords, j’ai la paix.

    Ce qui n’est pas le cas avec le PS, ils ont foutu une pression monstre sur tout le monde, les élus et les militants : c’était du harcèlement, il faut le dire !

    Bloguer permet de tisser et garder des liens avec des gens que de toutes façons la vie ne nous permettrait pas de rencontrer tant nos vies sont préformatées et minutées.C’est ce que j’aime dans la blogosphère.C’est aussi refuser de n’avoir qu’un ou deux avis : TV et journaux, c’est chercher des débats (le Monde, Libé, Yahoo Q/R, forums) approfondir ses connaissances, apprendre à réfléchir sur des thèmes aussi variés.

    En tous les cas je suis ravie de vous avoir dans ma blog roll et lire votre blog, même si notre rencontre dans la blogosphère a été bigbanguesque ! Même si nous avons des avis différents en politique !

    😉

  4. lamauragne dit :

    Cher « Motpassant »,
    Nous ne sommes pas souvent d’accord mais vous m’avez gardé (pesque contre votre gré) lecteur fidèle.

    Pour ma part, je pense que le ton de mon bloc-note serait exactement le même si c’était la gauche au pouvoir.

    Vous pouvez sans aucun doute… en douter!
    Mais puisque sur mon bloc-note toujours vous me demandez sans cesse qui je suis, voici deux éléments:

    – Je me suis fait viré du PS en…. 1993. Parce que j’étais justement trop critique, notamment vis à vis de mon Député. J’ai obtenu ma réintégration par la Fédération Départementale et je suis aussitôt retourné dans ma Section pour….démissionner.
    – Le Syndicat dont j’avais l’honneur d’être Secrétaire National à l’époque est celui qui a déclenché la première grève en France après l’élection de Mr Mitterrand. Certains journaux ont dit que les « aiguilleurs du ciel » avaient mis fin à l’état de grâce de Mr Mitterrand.
    Alors mon bloc-note n’est ni de droite ni de gauche. Comme je l’ai dit en l’ouvrant en Septembre dernier, c’est juste pour y inscrire mes coups de colère. Vous aurez peut-être remarqué que Mmr Royal vient d’en faire les frais une nouvelle fois. Mais avez-vous remarqué également que j’ai accordé un ou deux bons points au nouveau Président ainsi qu’à sa Ministre de la Culture ?

    jf.
    http://www.lamauragne.blog.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s