vosges1.1182069607.jpg

Source des images

Est-ce les années ? Est-ce la nostalgie d’une époque ? Ou encore est-ce la visite hier, de mon ami d’enfance ? C’est sûrement un peu tout à la fois. Mais j’éprouve au fond de moi le désir physique de retrouver les odeurs, de respirer l’air, de me reposer dans la tranquillité des mes Vosges natales. Le mince lien ne s’est jamais rompu et quelques images ont suffi à m’insuffler ce profond désir de revivre aux milieux de ces sapins aux douces odeurs de résine, d’entendre gronder ces torrents dans la forêt, de marcher dans la neige pendant les longs mois d’hiver, de m’imprégner à nouveau de cette nature qui m’a vu naître.

vosges2.1182069742.jpg

Souvenirs de ces grosses fermes, basses, aux étroites fenêtres, souvenirs de la grange à foin, de l’écurie, du grand bassin où coulait en permanence une eau fraîche et délicieuse. Nous attendions les grandes vacances avec impatience pour nous replonger à nouveau dans cet espace de liberté totale qui faisait que chaque instant de la journée était une joie simple et saine.

vosges4.1182069787.jpg

Le ski n’était pas encore développé mais dès les premières neiges nous sortions les luges. Le paysage se transformait, dégageait une douceur, une quiétude que nous perturbions par nos cris lors de longues descentes en luge.

vosges5.1182069892.jpg

Pourquoi ne repartirais-je pas sur les traces de mon enfance ? Trouverais-je un équilibre que je ne ressens plus aujourd’hui ? La mobilité actuelle apporte sûrement beaucoup en découvertes mais apporte également un détachement de ses racines qui entraîne peut-être une certaine désorientation, une rupture dans la transmission que nous devons effectuer aux générations suivantes. Quitter de tels paysages pour se retrouver dans une barre HLM ou dans un lotissement loin de chez soi est sûrement un facteur de déstabilisation dans les familles. La nouvelle économie ne tient plus compte de l’homme et de son milieu, celui-ci pour vivre doit faire de nombreuses concessions dont celle de s’éloigner de ce qui l’a construit.

Publicités

"

  1. Michèle dit :

    Oui se souvenir, ne jamais oublier où nous avons vu le jour…un retour sur le passé qu’il soit heureux ou douloureux est toujours une bonne chose pour notre moi profond.
    Ces photos sont très belles et nostalgiques…comme l’air qui les accompagne.
    Bonne journée.

  2. patriarch dit :

    C’est sûr, même si pour moi, c’était une cité tout à côté des carrières et des fours-à-chaux. Je me souviens, des vacances qui j’y ai passé, chez mes « tantes », qui n’en avaient que le nom, car elles n’étaient pas mes tantes, mais des amies, femmes des compagnons de travail de mon père. J’y allais souvent pendant que lui se « payer » ses années d’hôpital, après son accident. J’y étais toujours choyé. Malgré le décor, loin de valoir le tien,je l’aimais bien, même si le matin, la salade et les choux étaient recouverts de « neige blanche » dû à la chaux !!

  3. ^premiere photo sublime dans la beauté et l emotion, retrouvez la nature et ses états purs est un instant de bonheur…biz cjm*

  4. Lali dit :

    Magnifiques, les photos!

    Petit jeu pour vous livrer un peu : vous avez été tagué!
    Les règles sur :
    http://lali.toutsimplement.be/?p=1365

    Jouerez-vous?

    Lali

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s