Une doctrine (mot attesté en 1160, du latin doctrina, enseignement, théorie, méthode, doctrine) est un ensemble systématique de conceptions d’ordre théorique enseignées comme vraies par un auteur ou groupe d’auteurs.

Elle peut être d’ordre politique, économique, religieuse, philosophique, scientifique…

Une doctrine peut avoir une dimension idéologique, comme elle peut être dépourvue d’idéologie……….

Cette définition de la doctrine issue de Wikipédia explique en peu de mots cette démarche intellectuelle, faisant partie intégrante de nos cultures tout en connotant une notion péjorative qui fait que peu, sauf les esprits totalitaires, reconnaisse construire leurs pensées selon une doctrine définie. Malgré cette notion péjorative il est difficile, pour tout groupe, toute organisation de ne pas se réclamer d’une doctrine. C’est ce qui fait le ciment qui unit les adhérents d’une même idée. C’est ce qui permet également de diffuser celle-ci. La doctrine est donc une notion sociale, apportant une crédibilité, une légitimité à celui qui veut constituer un groupe de pensées. Cette réflexion a été provoquée par une analyse de Julien Dray lors d’une émission sur la Chaine parlementaire. Je ne voudrais pas que mon propos soit perçu comme partisan, il se trouve que cet exemple est, du moins pour moi, caractéristique des conséquences que peut avoir le respect d’une doctrine, en l’occurrence politique. De quoi s’agit-il ?

J’avais déjà mis un petit mot sur mon blog à ce sujet, mais j’ai pensé qu’il serait bon d’approfondir les mots de cet homme politique. Il faut dire qu’il se débattait, face à quatre journalistes pour expliquer ce qu’il faudrait faire au PS et pourquoi ce même PS avait perdu. ( les journalistes depuis l’élection font preuve d’une banalité déplorable, rabâchant toujours les mêmes questions, sans même écouter les réponses, puisqu’ils les connaissent déjà )

Alors qu’une fois de plus le journaliste revenait sur les causes de la défaite, Julien Dray, qui àce moment me faisait penser à un poisson essayant de surnager dans cinq centimètres d’eau, a eu une sorte de rupture, d’abandon, ses épaules se sont légèrement affaissées et les yeux dans le vague, il s’est lancé : – Bon écoutez, je vais vous donner un exemple de nos carences- Toujours les yeux dans le vague :

« – Au PS et cela a toujours été, pour nous l’ordre était à droite. Pour nous, mettre de l’ordre, voulait dire répression, atteinte aux libertés, donc oppression du peuple et nous avions vocation à défendre le peuple, donc à combattre l’ordre.-« 

Et dans sa lancée, comme s’il éprouvait tout à coup un soulagement, il continue :

« – Et donc à notre manière, nous avons contribué au désordre. –  » Il fallait voir la tête des journalistes ! Puis il a continué :

« – A nous maintenant de définir un ordre juste.-« 

Vous pouvez-vous rendre compte du degré de naïveté dont je fais preuve, mais c’est à ce moment que j’ai compris le caractère insidieux d’une doctrine et que je me suis mis à réfléchir sur moi-même et si j’étais moi aussi victime d’une doctrine, n’ayant pas la sensibilité politique de Julien Dray, on pourrait penser que j’utilise ce stratagème pour critiquer ceux qui ne pensent pas comme moi. Mais je suis désolé et je vous prie de bien vouloir me contredire si je me trompe, ce que vous ne manquerez pas de faire, mais je ne raisonne pas en terme de doctrine. En fait j’ose le dire, je n’ai pas de doctrine, je suis ouvert à tout et à tous, à part le totalitarisme, je comprends tous les points de vue, à partir du moment où ceux-ci sont émis avec recul et réflexion. Penser comme cela est pour moi une source et de découverte enrichissante. Tout au long de la campagne, je me suis efforcé de reproduire mes impressions dans le respect de mes éventuels lecteurs.

Malgré cet état d’esprit, cela n’a pas empêché certaines réactions imprévisibles par mon naïf cerveau. Là, j’ai compris ce qu’était la doctrine, l’endoctrinement. Des positions tellement fermées qu’il est inutile et vain de chercher à les percer. Une virulence disproportionnée agrémentée d’insultes, d’autant plus choquantes qu’elles venaient de personnes pour qui j’avais, au fil des mois et ce malgré la distance, tissé, je le pensais des liens d’amitié et que leur endoctrinement a aveuglé au point de me rejeter avec le plus profond mépris.

Quand on est convaincu que l’on a raison et que cette raison provient d’un endoctrinement on peut tomber dans des excès dévastateurs pour une société. La doctrine fait rechercher tout ce qui peut l’alimenter, tout ce qui peut l’étayer, elle a besoin de se nourrir sinon elle laisse l’individu seul à lui-même et alors il lui faut se regarder, ce qu’il redoute le plus.

Cette élection et ce qui a suivi a été le révélateur de ce que peut avoir de néfaste un endoctrinement tellement ancré par des années de certitudes de détenir la vérité, d’être du côté du bien alors que l’adversaire était le mal. Cela démontre qu’il faut sans cesse se remettre en cause et douter, toujours douter. La vérité n’existe pas il faut la construire chaque jour.

Publicités

"

  1. lamauragne dit :

    Je uis très étonné de vos propos quant aux différents bloc-notes consultés pendant la campagne.
    N’est-ce pas vous qui m’avez écrit sur le mien que j’étais « un homme dangereux » parce que je ne pense pas comme vous ????

    jf.

  2. motpassant dit :

    Et bien non ce n’est pas moi !

    Cependant je peux vous confirmer que vous êtes victime de votre doctrine laquelle brouille vos facultés de jugement.

  3. lamauragne dit :

    Ce n’est pas vous ????
    Le 30 avril à 9h39 vous avez écrit dans un commentaire sur mon bloc-notes:
    « mais surtout il y a des gens comme vous, des amnésiques, des revanchards, des jaloux qui n’ont qu’un but, écraser celui qui ne pense pas comme eux »
    « contre-vérités que vous ressassez dans chacun de vos articles ».
    Le même jour, à 16h54:
    « Le PS devrait vous interdire d’écrire… »
    « Comment faites vous pour avoir ce potentiel de dénigrement stérile? »

    Si vous vous efforcez de « respectez vos éventuels lecteurs », force est de constater que vous ne respectez guère ce que vous lisez sur mon bloc-notes….

    jf.

  4. Le motpassant dit :

    Je me demande quel plaisir malsain prenez-vous à polémiquer gratuitement. Vous êtes un gentil de gauche et moi un méchant de droite. C’est cela non ?
    Je réitére ma demande de ne plus communiquer avec vous dans cet état d’esprit mais peut-être changerez-vous un jour, tout espoir est permis !

  5. Fanette dit :

    Voilà pourquoi je me suis radiée du PS et voilà pourquoi je leur ai rendu leur carte découpée en mille morceaux : ils sont sectaires comme le PC et les syndicats, vous n’avez pas le droit de penser autrement qu’eux.

    Je suis trop personnelle, indépendante pour être soumise à ce point.J’ai fait la nique aux cathos conserv dont j’en ai bavé pendant 25 ans, c’est pour être libre de penser, d’agir comme je le souhaite.
    Etre obligée de penser et vivre à travers une doctrine, quelle horreur ! rendez vous compte, si j’étais endoctrinée je ne vous connaîtrais pas, ni les autres, quelle pauvre vie !

    Parce que je ne comprends pas l’endoctrinement, je ne comprend pas ces groupuscules sectaires dont les syndicats (herk)
    😉

  6. lamauragne dit :

    Chère Fanette,
    Pourquoi vous en prenez-vous aux Syndicats ? Que vous ont ils fait ????
    Pourquoi les traitez-vous de secte ?? Apportez des preuves !

    Moi je sais, que c’est à cause de l’existence des Syndicats qu’ensuite il y a eu une loi sur les Associations (vous travaillez dans l’une d’elles je crois…).
    C’est grâce aux Syndicats qu’il y a les congés payés. C’est grâce aux Syndicats qu’il y a des Conventions Collectives et le Code du Travail. Etc…
    C’est sectaire tout celà ????

    jf.
    http://www.lamauragne.blog.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s