Tous les jours, au cours de ma promenade sur les blogs, je suis surpris ( à tort peut-être ) du nombre de ceux-ci évoquant les péripéties de la campagne présidentielle. Que va-t-il se passer, quand la campagne sera terminée ? Ces blogs vont tout à coup se fermer ? Plus de vidéos ! Plus d’extraits de discours ! Plus d’affirmations péremptoires ! De certitudes couvertes de démagogie ! Il y a ceux qui tapent sur Ségolène Royal ( vous avez remarqué, je ne dis pas Ségo ), puis il y a ceux qui tapent sur Nicholas Sarkozy ( je ne dis pas NS, à l’mage des spécialistes).

Les discours pourraient apporter au débat un éclairage différent, ils pourraient analyser telles ou telles déclarations, éventuellement développer une idée nouvelle, mais non, à 99% les discours sont agressifs, ils se font fort de mettre en avant la phrase  » qui tue « , comme à la télé. Et ce avec force de !!!!!!!! de ??????????.

Il se produit le même phénomène qu’avec la composition de l’équipe de France de foot, c’est à celui qui trouvera la meilleure formule.

Il est vrai que la période est intéresssante, qu’il est utile de s’informer, d’écouter, mais est-il besoin d’étaler ses préférences ? Un peu d’objectivité apporte toujours au débat une sérénité dont celui-ci a besoin pour s’enrichir. Est-il besoin de railler, de dénigrer ? Les candidats vont se présenter devant les électeurs, il y aura un vainqueur qui appliquera sa politique. Nous avons la chance de vivre en démocratie au sein de laquelle chacun peut évoluer librement.

Dans beaucoup de pays, la lutte pour survivre est quotidienne, il ne faut pas l’oublier.

Publicités

"

  1. Posuto dit :

    Vous avez tout à fait raison. Je suis surprise par la violence de certains, et ce n’est que le début… Comme le disait un commentaire je ne sais plus où, beaucoup de blogueurs sont des convaincus, peu sont indécis. En s’opposant avec des arguments (parfois expéditifs) ils ne cherchent pas à débattre, mais à affirmer leurs convictions. C’est aussi une forme de démocratie (encore faut-il ne pas traiter son interlocuteur d’andouille par plaisir ce qui n’est pas très fairplay)…

  2. Comme c’est vrai!
    Donner sa juste place au commentaire politique et social semble très difficile, comme un miroir aux alouettes, comme si commenter, ajouter sa propre voix à l’infini des commentaires donnait l’illusion de participer à cette « comédie des illusions »…une sorte de mise en abîme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s