pont-genois.jpg

Il était dix heures, ce matin, lorsque mon portable que j’oublie toujours au salon alors que mon bureau se trouve à l’étage a sonné, donc je descends à triple allure pour, évidemment arrivé trop tard. Je rappelle aussitôt sans faire attention au numéro et c’est avec plaisir que j’ai reconnu la voix de mon ami Frank.


Nous nous sommes connu à quinze ans c’est à dire en 1962. J’arrivais dans ce foyer où mes parents m’avaient placé et la première personne que j’ai vu c’était Frank. Il faisait partie des rapatriés d’Algérie. Il était seul avec sa mère, il n’a jamais connu son père, en fait au cours de toutes ces années, nous n’avons jamais évoqué ce sujet. Sa mère était Kabyle. Elle n’a jamais supporté de se retrouver perdue, dans ce climat sévère des Vosges.

120px-xonrupt88.jpg

Il était tout petit, il me faisait penser à Razibus, un personnage de bande dessinée, certains d’entres vous, s’en souviennent peut-être.


Nous nous sommes donc retrouvé tous les deux dans ce foyer, dirigé par un prêtre dont la vocation était d’acceuillir les enfants en difficultés familiales, sous la tutelle de l’Assistance Publique.


Nous avons rapidement été embauché dans une entreprise de meubles et notre vie a pris son rythme, dans la candeur de ces années soixante. Nous étions pour Eddy Mitchell par pour Jhonny, pour les Rolling Stones pas pour les Beatles !


Nous ne parlions pas beaucoup, mais notre présence réciproque nous suffisait. Le poids de notre jeune histoire nous pesait un peu.


Nous avons vécu cinq années dans ce foyer, par mon mariage, je suis parti dans la Drôme et lui est parti vivre à la ville avec sa mère, laquelle est morte peu de temps après.


Nous sommes donc séparé depuis plus de quarante ans, mais il ne se passe pas un jour sans que je pense à ce petit bonhomme. Il a du affronter à quelques mois d’intervalles la mort de sa femme et de son fils, sans jamais se plaindre, en gardant cette force de vivre qui parfois me fait défaut.


Et ce matin, c’est lui, qui m’a appellé pour me présenter ses voeux. Je sais que ce sont les plus vrais.


Il est en retraite depuis un an, il s’est remarié au mois d’octobre de l’année passée.

C’est mon ami pour toujours.

tourbiere-brume.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s